Ronde finale du DMCC


Danny Geraghty mercredi 09 septembre 2009 à 09:36

Par Vincent Aubé

La saison de drift est maintenant terminée. Les derniers crissements de pneus se sont fait entendre hier lors de la fin de semaine de la Fête du Travail. Et, pour l’occasion, les pilotes ont démontré de superbes prouesses pour les quelques 10000 spectateurs présents pour cette dernière manche de la série canadienne Castrol DMCC. D’ailleurs, le complexe de l’Autodrome St-Eustache ne s’est jamais vidé aussi lentement à cause de cette foule rassemblée sur les installations. Le beau temps était au rendez-vous, les plus belles voitures de la scène du tuning québécois étaient là et bien sûr, une bonne dose d’adrénaline riche en caoutchouc.

Une foule record

Il semblerait que les fans montréalais de drift se sont donnés le mot pour envahir l’Autodrome St-Eustache. Les organisateurs de l’événement ont déclaré qu’il y avait une assistance de 10000 spectateurs sur place. Il y avait effectivement beaucoup, beaucoup de monde sur place, ce qui prouve que le sport « de travers » n’a pas perdu de sa popularité dans cette partie du pays. Et puisque la température était idéale pour un weekend de drift, tout était en place pour une finale parfaite.

Pro-Am : dernière manche

La veille du lundi 7 septembre, il y avait aussi la dernière compétition Pro-Am opposant les meilleurs pilotes semi-professionnels de l’Est du pays. Le gagnant de cette journée, Maxime Desnoyers, a devancé Éric Maltais et Bob Patanka. C’est d’ailleurs ce dernier qui a remporté les honneurs de la saison, terminant au premier rang du classement général. Nul doute que sa Nissan 240SX à moteur V8 n’est pas étrangère à ce succès. Fera-t-il le saut en série professionnelle l’an prochain? Seul l’avenir pourra nous le dire.

La DMCC toujours aussi généreuse

Comme à chaque ronde, les organisateurs n’ont pas lésinés sur le nombre de cadeaux offerts à la foule. Le Jeep officiel de la série est souvent allé se promener sur le circuit pour distribuer des t-shirts, tandis que les tirages ont déboulés à chaque fois qu’un arrêt sur la piste avait lieu. Aussi, le fameux radio Pioneer a été remis au gagnant du tirage. Enfin, des pièces brisées des bolides de drift ont aussi été tirés. Le pare-chocs de la voiture de Jean-François Chiasson ou deux jantes éclatées de la voiture de Maxime Truchon ont donc changé de domicile hier. La DMCC nous avait aussi réservé une belle surprise à la mi-temps avec la venue de Ben Milot, le motocycliste extrême qui n’a plus besoin de présentations.

Place à la finale

Malgré quelques absents notables à la compétition, la finale a tout de même été celle avec le plus de pilotes cette saison. Au nombre des absents, il y avait Carl Nadeau (BFGoodrich Drift Team), Kevin Grenier (Kumho Drift Team), Dany « Babu » Bernier (Harley-Davidson) et Maxime Truchon (Propulsion Toyota). Au moins, certains visages familiers se sont montré le bout du nez pour cette ronde finale. Stephan Scardocchio a participé aux festivités pour cette unique fois dans la saison. Tania Bourbonnais était aussi de retour à St-Eustache pour la première fois cette année. Ben Alden, un champion des premières saisons de drift canadienne, était aussi là avec sa Toyota Corolla mythique. Greig Basdeo est aussi venu participer à la compétition dans l’une des voitures de l’ancienne équipe Ricci Drift Team. Enfin, la plus grande surprise venait de Marco Santos qui a repris le volant de son ancienne Nissan 240SX, celle qu’Haig Kanadjian pilotait l’an passé notamment. La foule lui a d’ailleurs réservé un accueil à la hauteur de son talent.

Après les qualifications, le Top 16 a été la scène de quelques tandems qui resteront dans la tête des gens pour longtemps. Celui opposant Ryan Lanteigne à Damien Bagley a nécessité deux « One More Time » pour finalement donner la victorie au pilote de BFGoodrich. La recrue de l’année, Marc Landreville a donné du fil à retordre à Ben Alden lors de leur série de tandems. C’est finalement le Québécois qui a mérité de passer au Top 8.

Top 8

Matt Waldin a triomphé de Ryan Lanteigne qui a percuté le mur lors du premier duel. L’étonnant Dominique Desrosiers, quant à lui, s’est payé nul autre que le double-champion canadien, Fred Girard après une OMT. Un beau moment de la journée est arrivé lorsque les deux Toyota Corolla de Pat Cyr et de Jonathan Thiffault se sont élancés en même temps. Vous devinez que le vétéran Pat Cyr a gagné sur son compatriote. Finalement, Marc Landerville a poursuivit son massacre en éliminant Tania Bourbonnais qui a percuté violemment le mur.

Top 4

Rendu en finale, Dominique Desrosiers se retrouvait devant le très constant Matt Waldin. Malgré une belle performance, le Québécois s’est avoué vaincu devant l’Américain. L’autre duel opposait Marc Landreville et Pat Cyr. C’est Pat Cyr qui est passé en finale malgré une décision contreversée des juges qui a été plutôt mal reçue par la foule encore très nombreuse à ce moment de la journée.

Le podium

Finalement, Landreville a enlevé la troisième marche, devancé par Matt Waldin et Pat Cyr, ce dernier méritant son troisième titre cette saison. Malheureusement, ce résultat l’a tout de même relégué au deuxième rang du classement général derrière Matt Waldin. L’ex champion des 2 dernières saisons, Fred Girard termine au troisième rang.

Pour tous les résultats officiels, consultez le www.dmccdrift.com

http://montrealracingbeta.htmlweb.com/gallery/Photo_X/gallery/62473/

Comments

comments

Tags: , ,