Ça Fit!

On n’a plus besoin de vous le dire, les petites voitures sous-compactes ont la cote par les temps qui courent et cette catégorie risque de connaître du succès pour un certain temps encore. Arrivée sur notre marché il y a à peine deux ans, la Honda Fit (ou Jazz ailleurs sur la planète) affichait déjà quelques rides en termes de conception. Côté design extérieur, c’est beaucoup mieux réussi cette fois-ci.

Pourtant, cette petite Honda avait beaucoup de qualités malgré la fin de carrière qui approchait. Et ces points forts sont toujours au programme du nouveau modèle. À commencer par ce qui se trouve derrière les bancs avant de la nipponne, c’est-à-dire la banquette arrière qui se replie de plusieurs manières différentes et qui, lorsque complètement repliée sur le sol, donne place à un coffre immense pour une voiture de ce gabarit. J’ai d’ailleurs fait le test en remplissant cet espace assez logeable merci: six pneus de 15 pouces de diamètre, deux bicyclettes démontées, des outils et trois sacs de linge. J’aurais pu en ajouter, mais je n’avais plus rien à y mettre.

Bien sûr, la Fit ne procure pas le même plaisir qu’on peut avoir derrière le volant d’une Civic SI par exemple. Par contre, même si le plaisir est moindre, on peut quand même trouver le moyen de s’amuser un peu en jouant du levier de vitesse hyper facile à manier. Le petit moteur quatre-cylindres de 1,5-litres produit 117 chevaux, ce qui est amplement suffisant si on n’a pas trop de marchandise à transporter. Par contre, comme la plupart des moteurs Honda, il faut pousser la mécanique dans ses derniers retranchements pour obtenir la puissance escomptée. Ce serait exagérer de demander à Honda de penser à mettre un sixième rapport sur la transmission manuelle, puisque la voiture ne consomme pas trop (6,5 litres aux 100 km), mais sur l’autoroute, l’engin se plaint lorsqu’on dépasse un peu les limites permises. Le fait que la Fit soit haute – comme une petite mini-fourgonnette – handicape un peu ses performances à vitesse soutenue. Par une journée de grands vents, il faut être plus alerte lorsqu’on traverse un pont car ça valse un peu beaucoup.

À l’intérieur, c’est une évolution du dernier modèle, donc le tableau de bord est toujours aussi techno que l’ancien. Le dessin de ce dernier est discutable, mais on ne peut reprocher à Honda de proposer quelque chose de différent de la concurrence. Au moins, l’ergonomie est excellente et ces gros boutons ont l’avantage d’être facile à manipuler. Puisque cette petite japonaise est orientée vers une clientèle jeune, il est normal d’y retrouver une prise pour brancher l’appareil MP3. Le modèle mis à notre disposition, une version Sport, avait même un port USB. Un de mes collègues comparait cette sous-compacte dernièrement à une fourgonnette GM des années 90 – rappelez-vous les Pontiac Trans Sport et Chevrolet Lumina APV avec cabine plongeante. C’est un peu le même sentiment d’espace qu’on ressent dans cet habitacle puisque le pare-brise est loin devant. D’ailleurs, si vous trouvez que la Fit a un long museau, c’est le modèle nord-américain a du s’allonger de quelques pouces pour répondre aux exigences des tests de collision. Le modèle distribué au Japon est plus profilé. Pour revenir à l’intérieur, on peut souligner que les sièges sont hauts et que l’assise est verticale, rien à voir avec une Miata! Au moins, ils ont gagné en confort par rapport à l’ancien modèle. Il ne manque pas d’espace de rangements et même si vous gardez huit bouteilles d’eau en même temps dans la voiture, il y aura de la place pour tous les huit. À l’arrière, on vous l’a dit, il ne manque absolument pas d’espace. Même que je me fais un devoir d’essayer la Fit en camping l’an prochain en dormant à l’intérieur de la caisse. J’enlèverai les moquettes en caoutchouc dont l’odeur est plutôt répugnante par contre.

Côté tenue de route, la Fit est honnête, même qu’elle surprend pour une voiture dont le centre de gravité est si haut. Par contre, j’ai trouvé que l’ancien modèle, bien que plus bruyant, était plus plaisant à conduire et qu’il montrait de meilleures aptitudes sur la route. Même chose pour le moteur, ce dernier est plus puissant, mais j’ai eu l’impression que l’ancien avait plus de pep. Bizarre! Une des choses qui doit expliquer cette sensation est relié au fait que la caisse de la Fit est plus feutrée qu’auparavant. Par contre, ça demeure une Honda et on est loin d’une Acura de 50000$ à ce chapitre. Offerte dans une gamme de prix allant de 14980$ à 19280$, la Fit n’est pas donné lorsqu’elle est bien équipée. Par contre, avec la fiabilité qu’on connaît de Honda et cette modularité supérieure, la Fit ne manque pas d’arguments. Ceux qui ne jurent que par les gros VUS et qui n’en peuvent plus de payer des factures astronomiques de carburant devraient regarder du côté de cette puce polyvalente. Elle n’a pas la capacité de remorquage et elle ne peut pas faire du hors-route, mais elle peut dépanner lors d’un déménagement, croyez-moi! Bref, ça Fit!

fit11.jpg fit2.jpg

Comments

comments